NDDL, il faut juste tenir alors ?

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire

Après une mobilisation de plusieurs dizaines milliers de personnes le week-end du 08 octobre 2016, Manuel Valls a encore voulu montrer les muscles.

Il a ainsi déclaré dans Ouest-France le 11 octobre 2016 :

L'évacuation c’est pour cet automne. Ça se fera. Il ne peut pas y avoir d’autre voie. La DUP (Déclaration d’utilité publique) dure jusqu’en janvier 2018. Les grands travaux d’aménagement de l’aéroport, c’est à partir de 2018. Avant, il faut que les travaux de défrichement aient été lancés. Engager des travaux nécessite des moyens, des forces mobiles pour tenir ensuite le terrain et protéger Nantes et Rennes. Si ça ne se fait pas avant mars 2017, ça ne se fera jamais.

C'est simple alors : il faut tenir cet automne, il faut tenir cet hiver, et il faut attendre le printemps qui refoulera les CRS. Manuel Valls pourra alors rentrer chez lui après avoir voulu jouer les va-t-en-guerre. À nous de tenir donc...

 

Le Monde, toujours sans pub pour moi

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire

Ce matin, sur le site lemonde.fr, une nouvelle page d'accueil :

lemonde.fr antipub

Pour la rédaction du journal : le modèle économique basé sur la publicité ne fonctionne pas. Je n'en veux pas. Le modèle sur abonnement ? J'ai déjà quantité d'abonnements à des journaux et ou magazines. Proposez-moi autre chose, mais en tout cas la culpabilisation ne fonctionnera pas. Si la rédaction du journal n'a toujours pas compris cela, désolé pour eux. Dernière chose : je n'autorise pas le journal à savoir si j'utilise ou non un bloqueur de publicité. Je n'autorise pas non plus ce journal à savoir comment je lis leur contenu. Le site Internet du journal est publiquement accessible et j'utilise les outils que je veux.

 

Donc le monde tournera sans moi. Tant mieux pour eux sans doute.

 

Bonheur du jour : ne plus avoir écouté Ruquier depuis 4 ans, et ne pas le regretter

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire

Cela fait maintenant quatre ans que je n'écoute plus Laurent Ruquier, que j'avais connu avec Jacques Martin à la télévision, et sur France Inter, tout d'abord dans Rien à Cirer (ce que j'avais ri lorsque l'équipe avait fait l'émission à Bourges ou sur l'île de Tatihou). Je l'avais suivi sur Europe 1, à regret, zappant de France Inter à Europe 1 juste à 16h30 dans la voiture. Mais voilà, la lassitude. La ras de bol d'une équipe en bout de course, qui tourne en rond. Qui n'invente pas, qui ne surprend pas. Qui ne convient plus. Oh ils n'avaient pas changé, non c'est moi. J'avais mûri, certainement. Je voulais autre chose, et ce autre chose fut Radio Nova. Le bonheur d'une écoute sans pareille, des découvertes, de la curiosité. Bref d'une ouverture vers le monde, vers les autres. Ce que je ne retrouvais pas chez Ruquier.

Une rupture qui amena un bonheur donc. Et aujourd'hui, j'ai pu écouter la bande de Ruquier dire des inepties sur Pierre Boulez, document ressorti par Libération suite au décès du compositeur :

Beaufitude zénithale.

En mars 2015, la bande de Laurent Ruquier des Grosse Têtes débattaient sur RTL des mérites de Pierre Boulez, qui vient de décéder à l'âge de 90 ans. La vision de cet extrait de moins de trois minutes d'une beauferie absolue est clairement plus indigeste que l'écoute des quelques 35 minutes du Marteau sans maître du compositeur.

[ liberation.fr le 06 janvier 2015 ]

La vidéo en question :

 

Mon bonheur aujourd'hui fut donc de continuer à retrouver Radio Nova et de ne pas regretter Laurent Ruquier. Laurent, désolé, mais j'ai une indigestion de couscous-boulez... Sans rancune, je garde quand même tes livres, pour me souvenir de la période Rien à cirer.

Régionales 2015 - Dernier sondage Pays de la Loire

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire

Peut-être verra-t'on la France se couvrir de brun-noir dimanche soir, comme un cancer trop longtemps oublié. En tout cas le dernier sondage publié par le Monde montre que M. Retailleau a une confortable avance au premier tour sur M. Clergeau. Mais que l'écart pourrait être assez faible au second tour.

 


On y croit ? En tout cas, si dans 10 jours M. Retailleau gagne la Région, on pourra colorier la région Pays de la Loire de la même couleur que pour le FN. Pour moi les choses sont claires.

Bruno Retailleau, droite dure bien sûr

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire

Certains pouvaient douter que Bruno Retailleau était le parfait représentant de la droite dure, même dans son propre camp.

Ainsi M. Maurice Perrion, en deuxième position sur la liste de la Loire Atlantique pour les élections régionales a pu déclarer lors du meeting du 13 novembre 2015 à Saint Sebastien Sur Loire que "la droite dure c'est l'extrême droite, pas @BrunoRetailleau"

 

Il faudrait quand même que M. Perrion soit un peu mieux informé. Ou qu'il arrête de nous prendre pour des canards sauvages.

Ainsi Bruno Retailleau accueille 5 membres du groupuscule Sens Commun, issu de la manif pour tous. Notamment le président de Sens Commun, Sébastien Pilard, en 18ème position sur la liste de Loire-Atlantique. Si Sens Commun n'est pas la droite dure, alors ?

M. Retailleau a participé à un débat organisé par la manif pour tous, débat où seuls les candidats les plus réactionnaires et les moins progressistes se sont présentés (Pascal Gannat, FN et Cécile Bayle de Jesse, Debout la France). M. Retailleau a d'ailleurs fait un très bon score à l'applaudimètre. Lors de ce débat, celui-ci a défendu l'enseignement privé, a parlé de l'enseignement catholique mais n'a jamais parlé de l'enseignement public. Il a également défendu la présence des crèches dans les lieux publics (Conseil Départemental de Vendée) et a dit que l'on devait revenir sur la loi Taubira (enfin la loi sur le mariage pour tous). Se faire applaudir (et être le chouchou) des catholiques traditionalistes de la manif pour tous, ce n'est pas être de la droite dure peut-être ?

M. Retailleau rejoint le candidat du FN sur la question du financement du Planning Familial par le Conseil Régional. Lors du débat organisé par France 3 Pays de la Loire, Christophe Clergeau a pu expliquer que M. Retailleau avait réalisé en Vendée le rêve du FN, à savoir ne pas financer le planning familial. Quand la question a été posée ouvertement à M. Retailleau, celui-ci a esquivé et n'a pas répondu (un faible et hésitant je ne veux pas... puis une esquive en prétextant ne pas vouloir aller sur ce terrain).

Oui, M. Retailleau est la droite dure et rejoint le Front National sur bien des aspects. Il n'est pas possible de feindre l'ignorance sur ces sujets.

Il faut que les choses soient dites et il faut appeler les choses par leur nom.

Donner sa voix à la liste de M. Retailleau, c'est donner une voix à des politiques dont le seul enjeu n'est pas le vivre ensemble et l'extension des droits des individus. C'est donner sa voix à la droite la plus réactionnaire qui existe. Vous êtes prévenus : M. Retailleau n'est motivé que par l'affrontement des citoyens entre eux (enseignement public contre enseignement privé, les fonctionnaires contre le privé, les catholiques et les autres, etc.). Seule l'exclusion des uns et des autres n'a de sens pour lui.

Est-ce vraiment la société dont nous avons envie ? Dont nous avons besoin ? M. Retailleau est le représentant d'une droite rance archaïque, arc-boutée sur des concepts d'un autre âge. Voter pour lui, c'est simplement voter contre un projet de société où chacun à sa place. Ne vous trompez pas dimanche, pas un vote pour M. Retailleau !

 

Conférence - débat "les migrants" à Nort Sur Erdre le lundi 30 novembre 2015

Rédigé par jdrien - -

La question des migrants nous concerne tous, dans notre humanité et dans la solidarité que nous devons à l'autre. Parce qu'il faut savoir, connaître, débattre, une soirée conférence et débat est organisée le lundi 30 novembre 2015 à Nort Sur Erdre, salle des loisirs.

S'informer c'est déjà une premier pas dans l'action.

 

 

invitation migrants nort sur erdre

 

 

Fatigué

Rédigé par jdrien - -

Fatigué

Je suis fatigué Paris, fatigué de pleurer une bonne connaissance au Bataclan, fatigué de m’efforcer à garder la tête haute, à cacher ma peine aux enfants, fatigué d’essayer de faire « comme ci » alors que plus rien ne sera pareil, fatigué des polémiques nécessaires mais qui ne feront hélas revenir personne, fatigué d’entendre la marseillaise à tout bout de chant alors que nous n’avons pas entonné l’hymne libanais une semaine plus tôt pourtant victime d’un attentat sanglant, fatigué de ces profils Facebook colorés en bleu blanc rouge pour se donner bonne conscience, fatigué du tout sécuritaire qui n’a pourtant pas permis d’éviter ce que nous connaissons aujourd’hui, fatigué des frappes que nous menons en Syrie qui ne font qu’ajouter de la guerre à la guerre et dont les premières victimes sont les civils, fatigué des donneurs de leçons alors que notre pays est l’un des plus gros vendeurs d’armements dans le monde, notamment dans les régions que nous combattons, fatigué d’entendre dans le débat public systématiquement l’avis des religions dont je me contre-fous, fatigué d’entendre les politiques mettre entre parenthèses leur campagne pour les régionales alors qu’ils n’ont jamais été autant en campagne, fatigué d’entendre Manuel Valls parler d’ennemis intérieurs, fatigué de savoir que le FN n’a plus qu’à se baisser pour ramasser, fatigué de l’état d’urgence qui se meut en mode de vie permanent, fatigué des chaines d’infos ou plutôt des infos à la chaine, anxiogènes, qui ne font qu’alimenter les haines.

Et puis tant qu’on y est, j’en profite, je suis aussi fatigué des jours fériés qui tombent les weekend, et des deux changements d’heures dans l’année.

Thierry, Paris


[ Fatigué, lettre lue par Thierry Paret sur Radio Nova le 19/11/2015. Lettre de Thierry Paret, publiée le 19/11/2015 sur lettreaparis.com ]

 

Magnifique initiative de Radio Nova que de lire à l'antenne les textes qui ont été partagés sur le site lettreaparis.com suite aux attentats de Paris. Tenter de mettre des mots sur nos émotions, pour les intégrer. Que faire d'autre, sinon s'obliger à la catharsis ?

Puy du Fou, sans moi

Rédigé par jdrien - - 3 commentaires

Le vendredi 3 juillet 2015, le parc du Puy du Fou a remis un chèque de 50 000 € (une paille) à la fondation Jérôme Lejeune :

Un chèque de 50 000 € a été remis par le parc vendéen à cette Fondation reconnue d'utilité publique depuis 1996, qui investit dans la recherche médicale et l'aide aux familles, mais aussi dans des combats sociétaux liés à "la défense de la vie". Elle est ainsi farouchement opposée à l’avortement et à l’euthanasie.

La somme versée par le Puy du Fou doit permettre de financer l’agrandissement du bâtiment de la fondation, mais également de poursuivre la recherche.

[ Ouest-France, Puy du Fou. Un don de 50 000 € à la très militante Fondation Lejeune, le 05 juillet 2015. ]

En allant voir les spectacles du Puy du Fou, en famille, entre amis, ou simplement lors des sorties organisées par les centres de loisirs, on participe au financement de groupes politiques réactionnaires très actifs.

Il suffit de lire la parge Wikipédia de la Fondation Jérôme Lejeune pour s'en convaincre :

Prises de positions éthiques

La Fondation Jérôme-Lejeune participe au débat sur la bioéthique. Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation, a été auditionné en 2009 dans le cadre de la révision de la loi de bioéthique par le Conseil d’État et l’Assemblée nationale.
La Fondation Jérôme Lejeune milite contre l'avortement ou soutient des associations anti-IVG comme Life parade.
Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif pour tous, est responsable de la communication à la fondation depuis 2010.

Opus Dei
Selon Peter Hertel, la Fondation Jérôme-Lejeune est une association proche de l'Opus Dei. Le président actuel de la fondation, Jean-Marie Le Méné, est lui-même considéré par Michel Dufourt comme un proche de l'Opus Dei, tandis que Jérôme Lejeune était membre de cette organisation.

[ Wikipédia, Fondation Jérôme-Lejeune ]

Vous allez voir un spectacle du Puy du Fou en toute innocence ? Très bien, vous contribuerez à financer la lutte contre l'avortement (sincérement, j'avais vu une manifestation des sbires de Jérôme Lejeune devant une maternité. Un scandale, une honte.), vous alimenterez également des groupuscules intégristes dont les prises de position homophobes ne sont plus à démontrer. Tout est politique. Rien n'est gratuit, rien n'est fortuit, toutes nos actions ont des conséquences.

Vous êtes libres de décider. Pour ma part, c'est clair : je ne vais pas au Puy du Fou, je n'irai jamais, et mes enfants ne participeront pas aux sorties organisées vers le Puy du Fou. Et vous ?

 

 

 

 

Bon vieux temps

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire

Dans LBDL, la future clandé Marina Loiseau se fait tester en se prenant des grosses baffes par un inconnu pendant des heures, enfermée dans un local obscur. Sa formatrice, Marie-Jeanne (très bien jouée par Florence Loiret-Caille), lui impose aussi des interrogatoires en état d’ébriété avancée (jusqu’au vomissement) pour vérifier si la nouvelle recrue «tient sa légende» à six grammes. Un protocole qui n’évoque rien aux agents sollicités par Libé. «Ce type d’exercice a pu exister, mais désormais, le cadre législatif restreint considérablement ce qui peut s’apparenter à des violences infligées aux agents», affirme Denecé. Chouet estime, lui, que «tous les détails de la formation sont exagérés. D’ailleurs, une polytechnicienne qui accepte de risquer sa vie en clandé à l’autre bout du monde, c’est surréaliste. Quelqu’un qui arrive à la DGSE avec ce genre de diplôme exigera un poste de cadre».

[ Libération, désintox «Le Bureau des légendes» : ce qui est vrai, ce qui est faux", publié le 20 juin 2015 ]

 

On sentirait presque une pointe de nostalgie dans les propos des spécialistes interrogés par Libération.

Sinon il est vrai que la série produite par Canal est une bonne surprise : elle semble assez réaliste, les acteurs sont plutôt bons et les intrigues bien fichues. On sent le travail de recherche et de documentation des scénaristes. La description de ce monde où tout le monde surveille toute le monde, où tout le monde manipule tout le monde, où chacun tente de garder le contrôle est fascinant.

 

Fil Rss des articles