Abandoned Domino Sugar Factory, Brroklyn, New York City

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire

J'aime le ATARI en bleu...

D'après Wikipedia:

The original refinery was built in 1856, and by 1870 it processed more than half of the sugar used in the United States. A fire in 1882 caused the plant to be completely rebuilt in brick and stone, and those buildings remain, albeit with alterations made over the years.[2] The business was so successful that in May 1896, American Sugar became one of the original twelve companies in the Dow Jones Industrial Average. In 1917, while producing sugar for the Allies, an explosion destroyed part of the plant, killing several workers. A crowd of more than 15,000 people gathered to watch the plant burn. There was serious concern that the explosion was the work of German agents.[3] The refinery was the site of one of New York City's longest labor strikes in history.[4][5] The refinery stopped operating in 2004, and three of the buildings were given landmark status by the Landmarks Preservation Commission in 2007.[2][6] In 2010, a developer's plan to convert the site to residential use received support from the New York City Council.[7]

Lien vers Google Maps : http://goo.gl/maps/jdiZE

Via http://www.reddit.com/r/pics/comments/1u0ghn/abandoned_domino_sugar_factory/

Cours de pr0n à l'usage des politiques

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire
Dans l'émission Salut les Terriens ! d'Ardisson, un ancien ministre avouait à la France entière qui n'en demandait pas tant qu'il va parfois sur YouPorn, «comme tout le monde».

[...]

Il existe des dizaines de sites bien plus intéressants. On ne demandait pas à Laurent Wauquiez de connaître Futanaria mais au moins de disserter sur des généralistes aux niches multiples comme Xhamster et Xvideos ou des très spécialisés mais connus comme Kink.com. S'il était resté sur la ligne de son ancien gouvernement, il aurait aussi pu défendre un modèle payant respectueux des droits d'auteur ou la tarification des sexcams à la manière de Cam4, mélange de prostitution qui ne dit pas son nom et d'artisanat libertin. S'il l'avait joué à la sauce Montebourg, il aurait été de bon goût de promouvoir Dorcel (même s'il tourne beaucoup en Hongrie). Pour se rapprocher du peuple, défendre Jacquie et Michel, le site préféré des exhibitionnistes et des camionneurs, aurait été une excellente idée. Si à la question, «porno ?», Laurent Wauquiez avait répliqué «Et merci qui ? Jacquie et Michel», on aurait eu beaucoup de respect pour lui. Peut-être même qu'en répondant YouPorn, «comme tout le monde», le député nous prouve que, dans le fond, il n'en regarde pas mais que l'ambiance de l'émission et l'air du temps lui imposent de répondre positivement.

[ Quentin GIRARD, Monsieur Laurent Wauquiez, il y a mieux que YouPorn, publié le 09 décembre 2013 sur liberation.fr ]

Sexualisation rance

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire
Il y a des pensées vieillies et nocives qui hantent les débats dès qu’il est question de sexualité. Il y a cette conviction qu’il existe des choses naturelles, des évidences essentielles que, jamais, rien ne démentira.

Pour les antimariage pour tous, deux personnes du même sexe ne peuvent élever un enfant.

Pour les machos et les viragos alliés dans le même différentialisme, l’homme a plus de besoins sexuels que la femme, et il est écrit de toute éternité que l’un paiera pour assouvir ses pulsions animales que l’autre accueillera en silence, en rêvant à l’impossible prince attentionné qui protégerait sa sensibilité maternante de belle au bois dormant.

Pour les abolitionnistes, le client de prostitués est un violeur qui s’ignore, la fille publique n’est qu’une esclave dénuée de libre arbitre, l’homme des bois est un prédateur, la femme - courage ne peut être que victime, la Suède, c’est le paradis, la Suisse, c’est mal, la Nouvelle-Zélande, c’est trop loin pour y aller voir.

En résumé, les hommes sont méchants, les femmes sont gentilles.

Et si moi, en tant qu’homme génétique, j’avais envie que ce soit la journée de la gentillesse toutes les semaines ?

Et si l’homme unique qui est en moi voulait être une foule sentimentale à lui tout seul ?

Et si moi, en tant que femme sporadique, j’avais envie d’affirmer ma méchanceté ? Dites-moi, je fais comment ?

[ Luc Le Vaillant, La sentimentalité, autre violence «faite» aux femmes... publié le 25 novembre 2013 sur liberation.fr ]

1984, ironie du destin

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire

En regardant 99 Francs l'autre soir, j'ai vu un court extrait d'une ancienne publicité pour Apple. Intitulée 1984, cette publicité est incroyable avec le recul que l'on a maintenant. Quelle ironie !

L'article sur wikipedia est assez bien fait (même très bien !).

Charlie Hebdo et le racisme tarte à la crème

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire
Il y a quarante ans, conspuer, exécrer, conchier même les religions était un parcours obligé. Qui entendait critiquer la marche du monde ne pouvait manquer de mettre en cause les si grands pouvoirs des principaux clergés. Mais à suivre certains, il est vrai de plus en plus nombreux, il faudrait aujourd'hui se taire.

Passe encore que Charlie consacre tant de ses dessins de couverture aux papistes. Mais la religion musulmane, drapeau imposé à d'innombrables peuples de la planète, jusqu'en Indonésie, devrait, elle, être épargnée. Pourquoi diable ? Quel est le rapport, autre qu'idéologique, essentialiste au fond, entre le fait d'être arabe par exemple et l'appartenance à l'islam ?

Nous refusons de nous cacher derrière notre petit doigt, et nous continuerons, bien sûr. Même si c'est moins facile qu'en 1970, nous continuerons à rire des curés, des rabbins et des imams, que cela plaise ou non. Nous sommes minoritaires ? Peut-être, mais fiers de nos traditions en tout cas. Et que ceux qui prétendent et prétendront demain que Charlie est raciste aient au moins le courage de le dire à voix haute, et sous leur nom. Nous saurons quoi leur répondre.

[ Non, "Charlie Hebdo" n’est pas raciste !, tribune publiée le 20 novembre 2013, lemonde.fr par Charb et Fabrice Nicolino ]
Bref : ça va toujours mieux en le disant : continuez Charlie Hebdo, sortez vos tripes et n'ayez pas peur des intégristes, des religieux, des intolérants. Le pseudo racisme est devenu l'argument tarte à la crème de toute une partie de la population. Assumez votre position et continuez !

Tireur fou à Libération, gestion de crise à l'UMP

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire
Faisant suite à une fusillade dans les locaux du journal Libération le 18 novembre 2013, la leçon en responsabilité de Daniel Glazman à un responsable UMP de Chaville.
Être un n-ième couteau de l'UMP mais avoir des rêves de gloire, se réveiller le matin du 18 novembre 2013 en ne se sentant plus pisser, découvrir qu'un type vient de blesser grièvement par arme à feu quelqu'un au siège du journal Libération, et twitter une ignoble connerie profonde sur un compte mentionnant «Responsable UMP de la ville de Chaville».

Voir dans les secondes qui suivent des réactions évidemment outrées

Commencer à publier des tweets disant que (je cite) le tweet de départ a été mal compris, qu'il a même été détourné !!!

Voir la twittosphère exploser, encore une fois évidemment...

Protéger son compte twitter pour que plus personne sauf les followers ne puissent lire les conneries. Surtout ne pas poster d'excuses. Ne rien reconnaître. Une fois qu'on a la tête dans la merde, on ne doit plus sentir l'odeur.

La gestion de crise, cher Monsieur Julien Nicolai de l'UMP de Chaville, ça commence par éviter de raconter absolument n'importe quelle connerie débile au seul prétexte de vouloir exister politiquement, c'est aussi d'arrêter de croire que l'existence politique ne passe que par la communication. Si vous cherchez un coach en gestion de crise, j'ai une experte internationale à vous recommander. La « responsabilité », cela doit passer par ça aussi, même à l'UMP. À bon lecteur...

[ Daniel Glazman, Gestion de crise par Julien Nicolaï, UMP, publié le 18 novembre 2013 ]
La copie d'écran du rédacteur fou :

twitter liberation julien nicolai

Dernier Chapitre - Les charognards

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire
Depuis avril, il ne se passe pas un jour sans que des dizaines et des dizaines de clients vous posent sans cesse les mêmes questions... Pourquoi, comment ?

Au début, il y a la sympathie puis la nature humaine reprend le dessus. « Vous allez faire des soldes ? » « Quand-est-ce que vous liquidez ? » Puis arrive le pillage car il n’y a plus d’argent donc, plus de vigile. Les clients s’en donnent à cœur joie, vous toisent du regard, genre « tu sais que je viens de te voler, mais tu ne peux rien faire ».

Alors dès que votre réveil sonne, les crampes au ventre arrivent et ne vous lâchent pas.

[ Fin des librairies Chapitre : disquaire, je serre les dents depuis six mois, publié le 16 novembre 2013 sur rue89.com ]
Le fonds de pension américain Najafi a annoncé la mise en vente de la chaîne de magasins culturels Chapitre. Depuis, les salariés vivent dans l'angoisse du lendemain, tout en sachant que l'histoire se terminera chez Pôle Emploi. Des fournisseurs se détournent (Hachette a décidé ne plus livrer les magasins Chapitre), les clients se transforment en charognards (sans attendre que le cadavre soit refroidi). Triste société.

Jouons un peu avec l'Agence Au Grand Coeur

Rédigé par jdrien - - 7 commentaires
17h30, hier. Je reçois un appel téléphonique sur mon téléphone fixe. Une voix robotique résonne dans l'appareil :
Vous êtes célibataire, divorcé, veuf et vous cherchez l'amour ? Ne restez pas seul, l'Agence Au Grand Cœur peut vous aider. Pour qu'une téléconseillère vous rappelle, appuyez sur la touche 1.

D'humeur joueuse, je tape 1.

Quatre minutes plus tard, nouvel appel, toujours sur mon téléphone fixe :
- Allo, Monsieur BIP ? Je me présente : Anna, de l'Agence au Grand Cœur. Je peux vous aider à trouver ce que vous cherchez.
- Ah, c'est l'Agence au Grand Cœur... Je n'avais pas bien compris, ça ne correspond pas tout à fait à ce que je cherchais...
- Vous aviez compris quoi Monsieur et que cherchez-vous ?
- J'avais compris l'Agence au Grand Cul et c'est ce que je cherche...
- Vulgaire ! Gros con va !
- C'est que je cherche aussi...
- Au revoir Monsieur ! [elle raccroche]
- BIP, Monsieur BIP.

Mme Anna, vous avez égayé ma journée. Merci pour tout. Merci l'Agence au Grand Coeur.

Clair Obscur

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire

La porte claqua tandis que les larmes couvraient les derniers mots. Lloyd éteignit la lumière et regardant par la fenêtre, il découvrit une obscurité que les néons faisaient clignoter.

À cause de la nuit, Trilogie Lloyd Hopkins, James Ellroy - 1984 ]

Collier des Médicis

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire
Suffoqué, Jack resta un instant sans pouvoir parler. Le sang bourdonnait à ses oreilles. Al se prenait vraiment pour un prince Médicis du vingtième siècle, parlant à un de ses protégés : «Si tu peins nos verrues, on te jettera aux chiens. Ce n'est pas pour voir des horreurs qu'on t'a engagé. Naturellement, nous resterons amis..., nous sommes entre gens de bonne compagnie, n'est-ce pas ? Nous avons partagé le pain, le sel et la bouteille. Nous nous abstiendrons de faire allusion au collier de chien que je t'ai passé au cou, et je prendrai bien soin de toi. Tout ce que je te demande en échange, c'est ton âme. Peu de chose, tu en conviendras. Nous pouvons même feindre d'ignorer que tu me l'as donnée, comme nous feignons d'ignorer le collier de chien. Souviens-toi, mon ami, les rues de Rome sont pleines de mendiants qui auraient pu devenir des Michel-Ange...»

[ The shining, Stephen King - 1977 ]
Fil Rss des articles