Arrêt de Thunderbird ? Les persifleurs du Libre

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire

Samedi dernier (le 07 juillet 2012), j'ai pu constaté une certaine agitation, voire même de la fébrilité autour d'un sujet commun : l'annonce par certains de l'arrêt du développement de Thunderbird par Mozilla.

J'ai moi-même appris la nouvelle en me rendant sur le planet-libre, en lisant un billet intitulé Mozilla va arrêter le développement de Thunderbird. J'ai ainsi pu lire la source de ce billet : http://blog.lizardwrangler.com/2012/07/06/thunderbird-stability-and-community-innovation/. En lisant cet article, j'ai pu comprendre que certains lisaient un peu vite, ou de travers.

Ma compréhension de ce texte est celle-ci : Mozilla a des ressources limitées ; Thunderbird est un produit mâture ; Mozilla n'apportera pas d'évolution à Thunderbird.

Sur le fond : le développement en tant que tel de Thunderbird n'est pas stoppé net : le produit continuera à vivre, en étant stable. Il sera supporté, de nouvelles versions verront le jour (dont une version entreprise). Oui le mail est moribond : il est peu utilisé par les internautes, et quand il est utilisé beaucoup se contentent des fonctions d'un WebMail. Nous sommes peu nombreux à avoir plusieurs comptes mails ; nous sommes peu nombreux à faire une sauvegarde de nos mails (problème de la mémoire numérique). Donc oui, le marché est faible pour Thunderbird. Je pense que le développement d'une version Entreprise est une très bonne chose. Ce que nous cherchons tous avant tout, c'est la stabilité.

Suite à ce message (anodin, juste un poil fataliste mais pas de quoi fouetter un poney) sur le planet, un autre message est apparu, celui de Denis Szalkowski. C'était trop tard, les chiens étaient lâchés ; Mozilla avait sonné l'hallali sur son pauvre Thunderbird. Les oiseaux de mauvaise augure se sont jetés sur cette nouvelle comme la vérole sur le bas clergé.

J'avais déjà pu lire la prose de Denis Szalkowski quelques fois. A vrai dire, je n'avais apprécié ni la forme, ni le fond. J'ai la désagréable sensation que certains, sous couvert de l'aimer, prennent un plaisir coupable à discréditer le monde libre. Les arguments utilisés sont fallacieux, spécieux et complètement en dehors de toute réflexion digne de ce nom. Un exemple en ce qui concerne Denis Szalkowski : Linux n'est pas prêt pour la bureautique (sic). Bien sûr que Linux n'est pas prêt pour la bureautique, puisque netfilter de permet pas de filtrer par PID depuis la version 2.6.14 du noyau ! Honte aux développeurs du noyau ! Non, sérieusement ? Vraiment ? Rempiler pour un Windows 7 juste pour ça ? D'accord, c'est son droit. Il peut flanquer son installation Linux par la fenêtre pour un Windows 7 s'il veut. Mais tirer une grossière généralité à cause de sa petite mésaventure et en conclure que décidément, non, Linux n'est pas fait pour le grand public... il y a de quoi se gondoler, vraiment. Surtout pour quelqu'un qui sort les galons dès qu'on le chatouille un peu (voir pour en juger les réponses aux critiques formulées dans les commentaires, cela vaut sont pesant de cacahuètes).

On notera donc que c'est la précipitation, l'emportement, instantanéité de la réaction qui prévaut chez ces intervenants. Avoir lu un peu rapidement un document, cela peut arriver. Mais continuer à nier l'évidence une fois la preuve apportée, c'est juste de la mauvaise foi. Avec des amis comme ça, le libre n'a pas besoin d'ennemis, clairement. Voilà pour la forme des réactions. Je n'ai pas pu m’empêcher de faire une copie de l'article, pour le mettre dans mon musée des approximations et de la mauvaise foi. On notera que le titre de l'article a été changé trois fois (d'abord L'arrêt de Thunderbird enfonce la crédibilité de l'Open Source ! puis L'arrêt de Thunderbird enfoncerait la crédibilité de l'Open Source ! et enfin L'arrêt de Thunderbird par Mozilla enfoncerait la crédibilité de l'Open Source !) et qu'un nombre croissant de lignes sont maintenant barrées...

Pour se convaincre que Mozilla n'a pas enterré son client lourd de mail, on pourra lire :

Mise à jour : la palme de la bêtise décernée à LeSoir.be : Thunderbird passe en mode open-source... Mur du son pulvérisé ! Et zdnet.fr est pas mal non plus dans le genre : pitoyable, à tout point de vue.

Écrire un commentaire

Les commentaires sont modérés a posteriori, donc pas la peine de spammer...

Quelle est la deuxième lettre du mot snol ? :