France Inter, porte-voix de la xénophobie française ordinaire

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire
France Inter, aussi bien par ses intervenants (chroniqueurs dirons-nous) que par les personnes interrogées dans les journaux, a fait preuve d'une vraie légèreté ce soir en diffusant des propos qui sentent bon la xénophobie la plus brune. En la laissant s'étaler dans les journaux du soir, dans les émissions les plus diverses France Inter ne fait qu'amplifier la vague actuelle de détestation de certains bas du front envers les peuples étrangers. Nous nous renfermons sur nos peurs, et la radio par sa bêtise et sa lâcheté n'inversera pas la tendance. C'est ce que l'on appelle jeter de l'huile sur le feu, non ?
Nous les Français nous avons joué avec les règles, les Grecs ont triché carrément, les Espagnols ont eu des désastres immobiliers et bancaires, les Italiens ont été Italiens.

[Nicolas Beytout à propos de la dette publique, France Inter le vendredi 28 septembre 2012 - Questions Critiques]
Questions Critiques est une émission de Jean-Marie Colombani diffusée tous les vendredi à partir de 18h20. Au menu du jour, deux questions :
 - L'UMP et les valeurs du FN ;
 - Croissance et réduction des déficits, cherchez l’intrus.
 
L'intervention de Nicolas Beytout, pourtant entachée de xénophobie (et on te véhicule tous les clichés sur les peuples : les Grecs trichent, les Italiens sont, certainement, des voleurs ?), n'a étonnamment pas eu lieu lors de la première partie dé l'émission consacrée aux valeurs du FN. Sans doute une erreur de ce brillant éditorialiste des Échos.

Nous n'avons eu le droit de la part des intervenants qu'à un petit soupir poli. Sinon Caroline Fourest est essayiste (c'est vrai c'est écrit sur le site Internet de France Inter) et polémiste. Mais il semble que la xénophobie ordinaire la fasse juste soupirer.
Ça c'est tous les déchets des Roumains, c'est infect. On a téléphoné à l'hygiène, ils nous ont dit de tout brûler pour qu'il y ait pas de microbes.

[Rachid, un riverain du camp de Roms démoli par une milice à Marseille - France Inter le vendredi 28 septembre 2012 - Journal de 19h]
Coup de chance pour les Roumains comme dit Rachid : il a téléphoné aux services de l'hygiène une fois le camp vidé de ses occupants. La plupart des microbes était partie.

Pauvre France, pauvres médias. Il est où votre recul, votre esprit critique ?

Écrire un commentaire

Les commentaires sont modérés a posteriori, donc pas la peine de spammer...

Quelle est la cinquième lettre du mot dxzunw ? :