2001, odyssée de l'uptime

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire


Plus de 2 000 jours d'uptime pour un serveur, c'est pas mal. Et c'est suffisamment rare pour que celui puisse être noté. Typiquement le type de machine qui prend la poussière dans un coin et que l'on oublie... Il est vrai aussi qu'elle ne fait pas grand chose (juste un serveur de rebond pour administrer d'autres composants de temps en temps).

Pour les curieux : il s'agit d'un serveur IBM x336 (type 8837), mono-alimenté de surcroît. Jamais eu un seul problème avec cette machine.

Pour les grincheux : oui, je sais... Un uptime de 2001 jours c'est pas top au niveau des mises à jour des composants. On se traîne des vieilleries à tous les étages : firmwares bogués, outils systèmes inexistants, obsolètes ou bogués. Et pas de mise à jour de sécurité, en tout cas pour le noyau.

Mais la performance matérielle est tout de même belle !

Écrire un commentaire

Les commentaires sont modérés a posteriori, donc pas la peine de spammer...

Quelle est la dernière lettre du mot hgse ? :