Bernard Debré, professeur des amalgames

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire
La mort d'un militant d'Extrême-gauche

La mort d’un jeune homme est toujours un drame épouvantable. Ce jeune a vraisemblablement été très sauvagement agressé par une bande de néo-fascistes agressifs. Il semblerait que ces bandes se connaissaient, mais ce n’est pas une excuse évidement.

La violence qui règne actuellement du fait de bandes d’Extrême-droite comme d’Extrême-gauche est insupportable. Il est évident que si son appartenance à un groupuscule connu (néo-fascistes, skinheads) est avéré, il faudra certainement interdire ce type de groupuscule hyper-dangereux.

Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi ces bandes, qui viennent polluer, aussi bien à droite qu’à gauche, les manifestations souvent pacifiques, sont encore en liberté, ou du moins pourquoi leur groupuscule n’est pas été interdit.

Il est dramatique que cette violence règne. Elle a plusieurs raisons, plusieurs motivations et d’abord l’égarement idéologique de l’Extrême-droite et celui de l’Extrême-gauche. Il faut aussi comprendre que tous les jeux hyper violents mis à la disposition des enfants qui, lorsqu’ils deviennent adultes, ont cette culture dramatique. On ne peut qu’être révolté par ce type d’action hyper violente.

Je suis révolté en entendant Pierre Bergé, comme d’autres d’ailleurs, vouloir trouver la source de cette violence dans les manifestions pacifistes des femmes, des hommes et des enfants qui ont défilé dans Paris contre le mariage pour tous.

Cet amalgame est odieux et montre bien l’absurdité d’un certain nombre d’homme et de femmes de gauche pourtant dite modérée. Il n’y a rien à voir entre ces familles et ces voyous néo-fascistes qui viennent perturber la fin de ces manifestations. On pourrait faire le parallèle avec les perturbateurs des manifestions de gauche, toutes aussi violents, qui cassent, brisent et se heurtent également aux CRS ou aux forces de police.

Soyons objectifs et n’humilions pas la mémoire de ce pauvre garçon en pratiquant des amalgames honteux.

Pr. Bernard DEBRE
Ancien Ministre
Député de Paris

[ La mort d'un militant d'Extrême-gauche - Professeur Bernard Debré, le 06 juin 213 à 11h19 ]
Bien joué : en voulant dénoncer des amalgames (mais en fait en voulant simplement régler ses comptes avec la Gauche et notamment Pierre Bergé) et en stigmatisant encore et toujours les mêmes (les jeunes, les joueurs, la gauche etc.) Bernard Debré n'aura réussi qu'à faire encore plus d'amalgames. Puis-je lui conseiller de commencer tout de suite à appliquer ses conseils, et à lui même en tout premier lieu ? Il y a je crois, urgence...

Donc résumons la pensée de Bernard Debré :
 - extrême droite, extrême gauche, même combat. On met tout le monde dans le même sac à amalgames, sans problème ;
 - jeux vidéo, violence, même chose ;
 - les personnes qui ont manifesté contre le mariage pour tous, donc contre une ouverture à des droits nouveaux sont les gentils ;
 - le peuple de gauche (ceux qui pour le mariage pour tous), représenté par Pierre Bergé, n'est constitué que de méchants, incapables de faire la différence entre les bandes de fafs et les nazillons et les familles du bon peuple de droite.

C'est juste... simpliste non ? pour ne pas dire... légèrement moisie comme argumentation ? La stigmatisation des populations, c'est certainement notre plus grande chance de sortir de tout cela...

Quelle médiocrité dans cette prise de position.

Et au même moment, on tombe sur cet article de Numerama : les jeux vidéo feraient de bons citoyens.

Écrire un commentaire

Les commentaires sont modérés a posteriori, donc pas la peine de spammer...

Quelle est la première lettre du mot xuwy ? :