Echos de campagne, premier tir - J-89

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire

Après le mouchage en règle de Marine Le Pen par Anne-Sophie Lapix, certains grincheux bas du front ont encore trouvé à redire sur les journalistes et l'affreuse censure dont était victime le Front National. Mais, bien sûr, tout est tellement simple :
- le Front National passe son temps à expliquer dans les médias qu'ils sont censurés et qu'il sont victimes du système. Un peu comme Mélenchon ou Bayrou qui s'en prennent aux journalistes, histoire de faire populaire (dans le sens que ces personnes donnent à ce terme, à savoir démagogique) et histoire de faire oublir la vacuité de leurs programmes ;
- les journalistes ne sont pas là pour offrir une tribune mais pour poser des questions, raisonner, et décortiquer avec pertinence les réponses données par les candidats à l'élection. Et c'est ce qu'à fait Mme Lapix, n'en déplaise au 20% de sympathisants frontistes. Quand un journaliste a préparé son dossier et connaît mieux sont sujet que l'interviewé, on doit s'interroger sur la qualité de l'interviewé et pas sur le travail du journliaste...
- les idées du FN n'ont jamais été aussi populaires (merci messieurs Besson, Guéant, Hortefeu etc.) et n'ont jamais trouvé autant d'échos, pas uniquement en France mais en Europe. Donc si censure il y a, elle ressemble plus à une passoire qui laisser passer les pâtes qu'à autre chose.

Il est donc facile de démonter le jeu du FN, en bossant un peu. Mais le problème est que c'est insoluble : on ne convaincra jamais les 20% de français racistes et xénophobes.

Pendant ce temps, Monsieur Villepin continue a être invité dans bon nombre de médias, sans que l'on sache pourquoi. Quand on voit comment il pipote son équipe de campagne, on peut se demander quand même ce qui pousse certaines rédaction à inviter ce pauvre monsieur.

Comme je n'ai pas de temps à perdre, je ne parlerai pas M. Bayrou, j'y reviendrais certainement un autre jour.

Et François Hollande ? Selon beaucoup, son discours au Bourget fut bon, voire même très bon (je ne l'ai pas vu, faut pas déconner non plus). La vidéo est disponible en intégralité sur le site http://www.touspourhollande.fr/2012/01/23/discours-de-francois-hollande-au-meeting-du-bourget/. Sur le même site on trouve un condensé des principaux axes, qui restent généraux et sans chiffrage.
Quelques points intéressants :
- inscrire la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l'Etat dans la Constitution : ce qui nous change de l'instituteur qui ne sera jamais au dessus du curé ;
- introduire le droit de vote des étrangers aux élections locales : un peu faible, si on veut qu'ils soient intégrés complètement ;
- créer une nouvelle tranche d’imposition à 45% sur les revenus supérieurs à 150.000 euros ce qui permettra de protéger les classes moyennes : oui, monsieur Nicolas, au dessus de 150 000 euros ce ne sont plus les classes moyennes ;
- rappel d’une opposition farouche à la TVA sociale.

C'est déjà un début non ? On a un candidat, un bon discours, et un début de programme. On a quoi en face ? Rien, ou presque...

En tout cas en suivant le fil Tweeter de François Hollande, on peut voir que la gauche molle a pris du Viagra (piqué à DSK) :

6 millions de tracts pour défendre le bilan de Sarkozy. Une campagne de propagande nord coréenne en perspective
L'UMP s'en prend à Noah et ses démêlés avec le fisc.En 2007 Doc-Gynéco devait 700000 euros au fisc.Vous avez l'indignation sélective
Pour Hortefeux,Hollande est un candidat des années70-80".Vous avez peut-être une préférence pour les années30?

Écrire un commentaire

Les commentaires sont modérés a posteriori, donc pas la peine de spammer...

Quelle est la cinquième lettre du mot btbusb ? :