Formidable claque

Rédigé par jdrien - - aucun commentaire
On n'en attendait pas tant de la part d'un garçon de 28 ans passé par le hip-hop et connu jusqu'ici pour avoir enflammé les dancefloors. En 2010, Alors on danse avait été numéro 1 des ventes dans dix pays, ramassant une flopée de récompenses, dont une Victoire de la musique, et faisant se trémousser de bonheur des milliers de clubbers...

Schéma typique d'un succès sans lendemain ? Pas sûr. Sous son air sautillant, le tube était déjà moins creux qu'il n'en avait l'air : il brossait le tableau d'une société sans avenir, prônant la danse comme échappatoire. Et sur scène, les accents très bréliens du jeune homme (voix râpeuse, chant théâtral, silhouette d'échalas dégingandé) lui conféraient une dimension dramatique.

On aurait donc pu se douter qu'il ne s'arrêterait pas là ; n'empêche qu'il nous a eus. Dans le lot des faiseurs de buzz et de hits, Stromae – de son vrai nom Paul Van Haver – est en train de sortir du lot. S'imposant comme un artiste à part entière. Car, pour ne rien gâcher, l'entêtante chanson de son fameux clip, elle aussi, porte bien son nom : Formidable.

[ Valérie Lehoux, Stromae, formidable soûl man - Télérama le 22 juin 2013 ]

Plus j'écoute Formidable de Stromae (pour information le titre a été diffusé plus de 45 fois sur Radio Nova depuis le 29 mai dernier...) plus j'apprécie la justesse de son interprétation. Je suis admiratif devant sa maîtrise des codes de la communication actuelle (voir acideetmuseau qui l'expliquera bien mieux que moi). Un sacré chanteur, doublé d'un sacré comédien. Le talent du bonhomme laisse augurer de bien bonnes choses.

Écrire un commentaire

Les commentaires sont modérés a posteriori, donc pas la peine de spammer...

Quelle est la troisième lettre du mot ayua ? :