Pujadisme du jour

Rédigé par jdrien - - 2 commentaires
Le service public n'a manifestement rien à refuser à la présidente du FN. Selon mes informations, David Pujadas a renoncé à lui opposer Martin Schulz, le président du Parlement européen et tête de liste des socialistes européens pour les élections du 25 mai prochain, celle-ci ayant menacé de boycotter « Des paroles et des actes » programmé jeudi soir dont elle est l'invité vedette. Une belle preuve d'indépendance journalistique : est-ce aux invités de choisir leurs contradicteurs ? N'aurait-il pas été davantage conforme à la déontologie journalistique que David Pujadas renonce à inviter Le Pen ?

La présidente du FN a notamment fait valoir qu'il s'agissait d'une « campagne française », ce qui est un comble pour une élection européenne… En réalité, elle craignait d'avoir face à elle un contradicteur pugnace qui sait parfaitement ce qu'elle ne fait pas au Parlement européen.

[ Jean Quatremer, Marine Le Pen dicte ses conditions à France 2 le 09 avril 2014 ]
À mettre en parallèle avec le journal de M. Pujadas de la veille, le 08 avril 2014, pendant lequel des intermittents du spectacle se sont introduits sur le plateau. M. Pujadas a alors rendu l'antenne en indiquant ne pas pouvoir faire ce journal sous la pression (sic).

Quand le service public laisse l'extrémisme et le populisme dicter ses lois, on se dit qu'on a pas fini d'entendre les chemises brunes se gausser autour de nous. Sombre pays.

2 commentaires

#1  - Julie la maitresse a dit :

Quand le service public laisse l'extrémisme et le populisme dicter ses lois,

#2  - jdrien a dit :

Merci Mme la maîtresse, c'est corrigé !

Fil Rss des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Les commentaires sont modérés a posteriori, donc pas la peine de spammer...

Quelle est la première lettre du mot ozev ? :